FIGURART Art et figuration

Bienvenue sur le site du peintre Bernard Domange

 

8


 

Composition n°8

Iris graminée; Citron

Tableaux à l'huile, 61x46cm

 (english version below)

Travail pictural basé sur l’incidence subjective dans la représentation, la refiguration de réalités visuelles naturalistes apparemment objectives ; d’où un aller-retour incessant entre science et art, entre savoir mathématique ou biologique et émotion esthétique.

... Et peut-être, sans paraître trop prétentieux, essai de retrouver dans la peinture, le lien perceptif perdu entre l’individu et le monde qui lui semble en miroir alors que les deux ne font qu’une réalité : Nature, d’ailleurs jamais disséquée dans un but analytique, mais re-présentée dans une semi-globalité, cherchant ainsi à restituer les relations au sein même du vivant et entre le vivant et la pensée.

 

Présentation :

Né en 1953 à Chaumont/Aire (Meuse)

Études d’Arts plastiques à l’UER d’Aix Marseille de 1971 à 1975

Enseignant à  Lons/Pau (64) jusqu’en 2011

 

Travaille dans deux grandes directions :

      - Approche naturaliste et esthétique de la flore et de la faune de France

      - Association : géométrie/mathématiques et expression/figuration

 

Techniques :

      Huile sur toile ou bois et acrylique sur bristol pour petits formats

 

Principales expositions et activités :

     - Du 29 octobre au 3 novembre 1991 : 7ième Festival International Ornithologique de Ménigoute (79)

     - Novembre 1992 : 2ième Salon « Arts et Nature » d’Orléans et de la Région Centre

     - Du 27 octobre au 1er novembre 1995 : 11ième Festival International de Ménigoute (79)

     - Janvier 1996 : Rétrospective organisée à Pau

     - Mars 1996 : 23ième Colloque Francophone d’Ornithologie (Muséum National d’Histoire Naturelle) Paris

     - Août 1996 : Exposition personnelle au Château de Laas (64)

     - Novembre 1996 : Grande Galerie du Muséum  National d’Histoire  Naturelle à Paris

     - Avril 1996 à avril 1997 : Illustration d’une flore pyrénéenne

     - 1998 à 2008 : 2 séries de tableaux : les familles de plantes et d’oiseaux (17 tableaux) et l’alphabet naturaliste

     - depuis 2008 : 2 séries de tableaux : les « figures » géométriques (49 tableaux)* et la « Nature au plus près… » (85 tableaux)*  (*au 01/09/2016)

     - 2001 et 2012 : Expositions à la Galerie Thuillier (Paris)

     - Du 1er au 14 Février : Exposition "Prix du Jury 2013" et  1er Prix du Jury de la Galerie Thuillier, Paris, Quartier du Marais

     - Du 26 avril au 09 Mai 2013 : Exposition à la galerie Thuillier (Paris)

     - Du 1er au 30 Septembre 2013 : Exposition à la galerie Talbot (Montpellier) www.galerietalbot.com

    -  Du 29 octobre  au 3 novembre2013 : Exposition au Musée  Préfectoral et des Beaux-Arts d'Okinawa (Japon)

              - Diplôme d'honneur 

             - 2ième Prix spécial de Mme Iwasaki  (Consule honoraire de France à Okinawa),

             - 2ième Prix du public)

    -  Du 14 au 27 février 2014: Exposition pour le  Prix de la Presse à la galerie Thuillier (Paris 3ième) www.galeriethuillier.com

    - 2015 ... l'Ours s'est replié dans sa caverne pour mieux se consacrer à sa  peinture

Mise en garde:

 Amis visiteurs, ayez le respect du travail réalisé et de la gratuité ainsi proposée. La reproduction et la diffusion des documents publiés ne sont pas autorisées pour un usage collectif ou commercial sans l'accord de leur auteur.

Warning:

 All rights reserved. Dear Visitors, please be respectfully for the work carried out and its free presentation in this blog. Remember that any kind of reproduction and/or broadcasting for any use is forbidden without the author's agreement.

 

Bernard Domange

Painter of nature

« Art & Figuration »

 

Presentation:

Born on February 8, 1953 in the town of Chaumont-sur-Aire (French department of Meuse, region of Lorraine, in the north-east of France)

Fine arts studies at Aix Marseille University (France) from 1971 to 1975

Teacher in Lons and Pau (south-west of France) until 2011

Working in two main directions:

- Naturalistic and aesthetic approach to the French flora and fauna

- Association between geometry/mathematics and expression/figuration

Painting techniques:

- Oil on canvas or wood and acrylic on Bristol paper for small format pictures

Pictorial work based on the subjective intervention in the representation, the“refiguration” of the apparently objective naturalistic visual realities.

That leads to an incessant round trip between science and art, between mathematical or biological knowledge and aesthetic emotion.

And even if I may appear pretentious saying this, a try to recover in the painting the lost perceptive link between the individual and the world which

seems a mirror for him, while the two are indistinguishably one reality:

Nature, which besides is never dissected in an analytical goal but represented as a whole, thus seeking to reproduce the relationship within all

living things and between living thing and thought.

Main exhibitions and activities:

Oct 29 – Nov 3, 1991: 7th International Ornithological Film Festival in Ménigoute (France)

November 1992: 2nd « Arts and Nature » Exhibition in Orléans (France)

Oct 27 – Nov 1, 1995: 11th International Ornithological Film Festival in Ménigoute (France)

January 1996: Retrospective organized in Pau (France)

March 1996: 23rd Francophone Ornithological Conference (Museum National d’Histoire Naturelle, Paris)

August 1996: Personal exhibition at the Château de Laas (south-west of France)

November 1996: Exhibition in the main Gallery of the Museum National d’Histoire Naturelle, Paris

April 1996 - April 1997: Illustration of a Pyrenean flora

1998-2008: 2 sets of paintings: Plants and Birds Families (17 paintings) & the Naturalistic Alphabet

Since 2008: 2 sets of paintings: Geometrical « Figures » (49 paintings)* & « Nature au plus près… »

(“Nature as close as possible…”, 85 paintings)*  (*as of September 09, 2016)

2001 et 2012: Exhibitions at the Galerie Thuillier (Paris)

Feb 1-14, 2013: Exhibition "Prix du Jury 2013" (Jury’s Prize 2013) and 1er Prix du Jury (1st Jury’s Prize) of the Galerie Thuillier, (Paris)

April 26 -May 9, 2013: Exhibition at the Galerie Thuillier (Paris)

Sept 3-14, 2013: Exhibition at the Galerie Talbot (Montpellier, France) http://www.galerietalbot.com

Oct 29 - Nov 3, 2013: 5th French-Japanese Fine Arts Festival, Okinawa Prefectural Museum and Art Museum of Naha (www.galeriethuillier.com)

 (Diploma of Honour; Mrs Iwasaki's 2nd Special Prize, Honourary Consul of France in Okinawa)

Feb 14 - Feb 27, 2014: Exhibition for the Press Prize at the Galerie Thuillier (Paris)

2015 : The Bear is back in his cave to better devote himself to painting !

 


20 février 2017

planches 39 & 40

Planche champignon 39

Planches naturalistes (acrylique sur bristol; < 21 x 29,7cm)

 Pleurotacées

Planche 39:(de haut en bas)

n°84: Pleurote voilé, P. du chêne ( Pleurotus dryimus): sur bois de feuillus, avec affinité pour les chênes; le stipe a des restes de voile; non comestible; peu commun; à l'automne; diam.: -> 12cm.

n°85: Pleurote corne d'abondance ( Pleurotus cornu copiae): sur bois de feuillus( bois mort ou pourrissant), avec affinité pour les ormes;chapeau généralement très pâle, variant du gris bistre à l'ochracé; les lames sont très décurrentes se prolongeant jusqu'à la base du pied; bon comestible; peu commun; en été et en automne; diam.: -> 10cm

 

Planche champignon 40

Planches naturalistes ( acrylique sur bristol; < 21 x 29,7cm)

Planche 40

n°86: Pleurote du panicaut, Barigoule (Pleurotus eryngii) : à terre, sur les racines de panicaut (Eryngium campestre); chapeau brun roux +/- écailleux et feutré par temps sec; stipe excentré assez épais; assez fréquent sur les pelouses et les terrains vagues; du printemps à l'automne; bon comestible; diam. : ->10cm.

Pour retrouver d'autres documents sur les champignons, se rendre dans la catégorie du même nom ou dans la catégorie " Récapitulatifs" partie : "champignons".

                                                                           ___________________________________________

Posté par B_Domange à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 février 2017

Le Pouvoir

Figure géométrique 51 Pouvoir rogné

Huile sur toile (61 x 46 cm)

Figure géométrique n°51 (janv.2017)

"Il n'y a pas le pouvoir. Il y a l'abus de pouvoir, rien d'autre." (Henry de Montherlant)

 

- 3 triangles sublimes accolés générateurs (éléments constituant, en partie, le pentagone régulier) de 3 autres triangles sublimes accolés, plus petits, eux-mêmes générateurs de 3 autres triangles sublimes accolés, toujours plus petits: base d'une possible suite fractale.

- diverses courbes associées dans une symétrie axiale totale, dans la construction, pas dans la mise en couleur.

                                                           _______________________________________________________

 

Pour retrouver d'autres figures géométriques, se rendre dans la catégorie " Géométrie figurée".

                                                           _______________________________________________________

10 février 2017

Carré intime 68 / Environnement ? quèsako ? / comment se prendre la tête

carré intime 72

6 octaèdres ou 12 tétraèdres

 Environnement : déjà le mot porte en lui cette distanciation qu'il y aurait entre l'homme et ce qui l'entoure. L'homme environné par une nature qui n'est pas lui. L'homme, une entité, évidemment "hors pair", et en face, une nature qui l'embête bien, et qui contrarie naturellement son expansion effroyable... La nature n'est pas une vitrine. Elle est en nous comme nous sommes en elle. Observer la nature, c'est aussi s'observer.

Respect ...de l'environnement: associer les deux termes ne fait que conforter la remarque ci-dessus. Comment ne pourrait-on pas se respecter soi-même ? Mais l'égo de l'homme est tellement disproportionné, qu'il doit même se poser des questions évidentes: sommes-nous donc contraints à respecter l'autre, son semblable, la vie, la nature ?.

Il ne faut pas se leurrer, il existe plus qu'un mince lien entre la mainmise du privé et de la propriété dans la société humaine et la perte de l'empathie, au sens large, pour ce qui n'est pas sa propre personne ou son bien.

 La "mauvaise" saison venue, mes marches désertent quelque peu la montagne et  s'effectuent principalement dans mon village (qui n'en n'est plus un, plutôt une expansion résidentielle!) . Elles empruntent donc les chemins et les petites routes qui l'entourent. Là, le respect de l'environnement se mesure, négativement, dans toute son ampleur. Les déchets de cette belle société de consommation envahissent, non pas la route ou la voirie mais les abords de celles-ci ...  surtout ne pas empêcher de rouler ! puis baisser la vitre pour déverser dans l'herbe, les buissons, les fossés, les ruisseaux, les restes de son repas de midi pris dans son bien: sa "bagnole" ou pour jeter les cadavres de ses agapes nocturnes. C'est génial ! On débarrasse, on nettoie sa sphère privée, la seule qui mérite le respect, pour salir la nature environnante, c'est à dire l'espace public ou ce qu'il en reste!  On s'en fiche, on ne le possède pas, ça n'a aucune valeur.

 Certains minimiseront ces nuisances de "proximité", (je soupçonne même d'autres de ne pas les voir, la perception des choses n'est pas une donnée objective et unique) je pense au contraire que si leur impact réel est à relativiser, la portée symbolique de ces comportements révèle une profonde indifférence de fond vis à vis de ce qui n'est pas soi, donc l'autre, humain ou non.

 Depuis fort longtemps, et actuellement d'une façon caricaturale, l'homme a toujours considéré la nature (et les hommes qui y sont dedans) comme une belle boîte à trésors renouvelables à l'envi, que l'on use et abuse sans vergogne. Notre société marchande et libérale ne repose que sur cela: l'exploitation sans fin des richesses naturelles ...et humaines.

 Les lois, les réglementations, les interdictions, les incitations, par principe le plus souvent transgressées, n'ont qu'un effet limité tant que les consciences restent figées par des comportements de prédateurs égocentriques, simplement avides de possessions et de concurrence.

 Mais tout se tient, éveiller les consciences, c'est nécéssairement changer les projets et les systèmes socio-économiques qui les manipulent, c'est, ne pas le cacher, faire tomber ce libéralisme qui mène l'humanité globalement mithridatisée à sa perte, c'est aussi, réduire l'omnipotence dévastatrice de la propriété individuelle en la revitalisant au sein d'un épanouissement collectif.

Sûr qu'en voyant les préoccupations qui agitent les dirigeants de notre planète, ou à notre niveau hexagonal, les "carabistouilles" qui excitent la sphère politique, on a bien envie de se cacher la tête sous l'oreiller et d'attendre que tout s'arrête ... ou que tout renaisse différemment, si l'on est un indécrottable optimiste.

 

"S'approprier, c'est exproprier les autres et s'exproprier de la jouissance des êtres et des choses, car au plaisir d'être se substitue l'angoissante avidité de l'avoir. " (Raoul Vaneigem)

                                                 _____________________________________________________________

 Pour se retrouver dans tous ces carrés, se rendre dans la catégorie " Récapitulatifs " rubrique " carrés intimes"

                                                 _____________________________________________________________

07 février 2017

Envol

Planche nat

Acrylique sur bristol ;  < 21 x29,7 cm

Eaux douces limoneuses, en été

 

- Aigrette garzette (Egretta garzetta): petit héron au plumage blanc pur et à bec noir puissant; l'iris est généralement jaune mais peut se colorer de bleu violacé à la période de reproduction; les aigrettes au dessus de la tête( peu visibles en vol!  ) apparaissent également à cette période; les pattes sont noires à doigts jaunâtres; hauteur < 70 cm; fréquente les eaux douces ou saumâtres; (Ardéidés)

- Butome en ombelle, Jonc fleuri (Butomus umbellatus): Plante assez haute (-> 1m) fréquentant les berges de rivières, les roselières non saturées et les fossés longtemps inondés;  çà et là, assez rare sur toute la France, plus commune dans un grand quart Nord-Est (Butomacées) ( Butome: du grec bous/temno -> qui coupe la langue des boeufs !, donne une idée du caractère rugeux des feuilles linéaires et triquètres )

                                                                      _____________________________________________

Pour  voir d'autres planches, se rendre dans: " Récapitulatifs" puis " Planches naturalistes".

                                                                      _____________________________________________

 


03 février 2017

carré intime 67/ Cyril Mokaiesh ... ne pas voter ? / comment se prendre la tête ...

carré intime 71

2 tétraèdres en dualité  dans un cube

 -   (...) J'ai une bombe à retardement qui en a marre d'être retardée, qui voudrait crever l'écran et vous présenter le JT: " Mesdames et Messieurs, bonsoir!  Le capitalisme a tué l'existence en la privant de son humanité, il est urgent d'en changer, seuls quelques bandits y trouvent leur compte en nous réglant le nôtre. Sortez votre argent des banques ! Comme disait l'ami Canto, désertez les grandes surfaces ! Déchirez toute la presse! Boycottez la télé! Et par pitié ne votez plus! je répète, ne votez plus! Si vous croyez que ces actes sont vains, détrompez-vous! Vous êtes en train d'inventer une puissance nouvelle.Celle qui pense et commence par dire non à  tout..." (...)   ( Cyril Mokaiesh, in. "Clôture" 2017)

Et aussi:

- (...) " Ne vote pas

          Sinon t'es coincé"  (...)  (Léo Ferré, in "Il n'y a plus rien")

Et encore:

-" Tu dis que si les élections

  Ça changeait vraiment la vie,

  Y'a un bout d'temps, mon colon,
  Qu'voter ça s'rait interdit ! " ( Renaud, ...avant(!) ,in "C'est quand qu'on va où ?")

Comme  le chante si bien Cyril Mokaiesh, nous sommes certainement quelques-uns à  faire le même constat sur les ravages du capitalisme.
Si ce bilan me semble évident,  le remède me laisse toujours un peu dubitatif.
Rien n'empêche, bien sûr, de débarrasser la table, mais si "cette puissance nouvelle" n'a pas vocation à rester sous la table, elle doit  trouver un moyen ou un autre pour prendre place dessus. Et l'abstention en masse génère le plus souvent une majorité silencieuse donc considérée comme résignée, invisible donc récupérée, et plus grave, donne par défaut le pouvoir  à une caste qui n'a que faire des "sans voix" .
Je ne prétends pas avoir La solution, mais ne pas se manifester " positivement" dans les élections  ne me semble pas gage de lendemains qui chantent.
Se manifester " positivement " c'est, déjà et avant tout, débarrasser la table  des chantres du libéralisme et des sirènes de la xénophobie.
Je suis de ceux qui pensent que les élections dites démocratiques entraînent des dérives non démocratiques et sont bien pratiques pour légitimer des pouvoirs.
Mais si en plus, ceux qui souhaitent de vrais changements sociaux ne se déplacent pas pour voter, les autres, ceux qui sont accrochés à leurs privilèges, ceux qui ne veulent surtout rien changer au système qui les biberonne, ceux qui se disent que cela pourrait être pire, ou ceux qui n'ont qu'en seule ligne de mire, des boucs-émissaires colorés, eux, vont se déplacer... les résultats vont mathématiquement pencher du mauvais côté...
Espérer apporter quelque progrès à cette humanité malade par le biais des élections est certainement utopique ...  tout comme l'est le fait de ne pas voter en pensant que la démocratie va retrouver une seconde naissance rien qu'en constatant le nombre très élevé d'éléments "déclassés". L'Histoire nous montre avec quelle facilité, des ultra-minorités confisquent le pouvoir face à une masse populaire ultra-majoritaire mais muette, seulement occupée à sa survie.

Tant qu'à choisir...

Certains proposent des radicalités nouvelles, propres à revivifier et à assainir  franchement le paysage politique traditionnel et en même temps porteuses d'une visée ecologique susceptible d'éviter à l'homme (ou de retarder) un désastre planétaire imminent  ...au moins  tendons l'oreille, réfléchissons, et essayons...une petite louche d'insoumission plus qu'un grand tiroir à abstentions ?

Que cela ne nous prive pas d'écouter Cyril Mokaiesh, c'est un plaisir.
voir également: http://bdomange.canalblog.com/archives/2015/12/13/33064580.html
                                                                          ___________________________________________
Pour se retrouver dans tous ces carrés, se rendre dans la catégorie " Récapitulatifs " rubrique " carrés intimes".

01 février 2017

Vent de Sud

80 rogné

Composition 80 ( huile sur toile; 80 x 40 cm)

Vic-Bilh en mai

 

- Roitelet à triple-bandeau (Regulus ignicapilla): moins montagnard que son cousin le Roitelet huppé, ce joli, mais tout petit, insectivore* occupe la presque totalité du territoire français, avec une densité moindre dans le Nord; fréquente toute sorte de boisements, parcs et jardins arborés inclus;  comme le Troglodyte mignon ( http://bdomange.canalblog.com/archives/2013/12/10/28631445.html et http://bdomange.canalblog.com/archives/2013/04/24/27002974.html ), se nourrit souvent en bas des arbres et des arbustes, ce qui en fait une proie facile pour les chats!; sédentaire. (Régulidés)

* donc sensible à l'utilisation d'insecticide

 voir également:  http://bdomange.canalblog.com/archives/2016/01/15/33212294.html

- Corroyère à feuilles de myrte, Redoul (Coriaria myrtifolia): arbrisseau à rameaux quadrangulaires, à fruits vénéneux, ressemblant de loin aux fruits du fusain d'Europe; plante utilisée pour la vannerie  (corium --> en latin: cuir) et les teintures; les feuilles sont coriaces, persistantes en hiver; les fruits virent du vert, au rouge puis au noir; fleurs minuscules vert pâle d'avril à début juillet; pourtour méditerranéen et Aquitaine (sauf Landes), dans les taillis, les lisières chaudes; toute la plante est toxique.(Corioriacées)

- (la) Pistachière (Ophiusa tirhaca):  belle espèce migratrice présente dans le Sud/Sud-Est, rare à très rare à l'Est/Nord-Est de l'Aquitaine, localisée à l'Est des Pyrénées, absente ailleurs; apprécie les garrigues plus ou moins arborées, les friches sèches calcaires; période de vol assez longue, en 2 périodes, de fin avril à septembre; sa chenille se nourrit sur diverses plantes méditerranéennes: Pistachier lentisque et thérébinte, l'arbre à perruque, les cistes... (Noctuidés)

(sa présence en Vic-Bihl serait à fêter! )

- (le) Fluoré (Colias alfacariensis): très proche du Soufré; les ailes fermées, presque impossible à les différencer, si ce n'est un léger saupoudrage grisâtre chez le Fluoré; par contre leurs habitats diffèrent, le Fluoré appréciant les garrigues et les pelouses sèches sur calcaire, le Soufré, les prairies plus fraîches de Luzerne et de trèfle; les femelles ont le dessus blanchâtre; la chenille se nourrit sur l'Hippocrépis à toupet et la Coronille bigarrée; vole de mars à octobre (Piéridés)

- Ophrys mouche (Ophrys insectifera ) voir égalemant: http://bdomange.canalblog.com/archives/2015/06/10/32157185.html

  Orchidée à très petites fleurs, qui demande une vision performante,  de port élancé, assez commune, fréquentant les  lisières de chênaie, les prairies plus ou moins sèches, les talus; plante calcicole fleurissant de mi-avril à fin juin; en montagne, sous 1500m, mais plus localisé.

- Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis): autre orchidée commune, mais davantage repérable,dans les pelouses sèches, calcaires et en pleine lumière; apprécie notamment les talus de bords de route; floraison de mi-avril à début juillet en altitude (peu fréquente dans le massif pyrénéen).

                                                            __________________________________________________

Pour des renseignements et des documents complémentaires concernant plantes et papillons (" La nature au plus près "), se rendre dans la catégorie : " Récapitulatifs".

                                                           __________________________________________________

 

28 janvier 2017

Carré-bota C.29 & C.30

carré-bota C

caractéristiques techniques: voir catégorie concernée

LECTURE: les tribus, genres ou noms vernaculaires usités sont en relation avec les dessins présentés dans le sens des aiguilles d'une montre en partant du haut à gauche.

C.29:  CONVOLVULACEES (& CUSCUTACEES):          famille du liseron *

       * pour les jardiniers, famille de l'Ipomée, pour les cuisiniers, famille de la patate douce

  - Liseron

  - Cuscute

                                                                                         ___________________________

carré-bota C

 

 C.30: CORNACEES :                 famille du cornouiller

       - Cornouiller sanguin

       - Cornouiller mâle

                                                     __________________________________________________________________

 

 

 

 

 

24 janvier 2017

Carré intime 66 / Raoul Vaneigem, encore et toujours / comment se prendre la tête...

Carré intime 70

2 x 2 cubes insérés l'un dans l'autre

"La vie s'écoule, la vie s'enfuit ... " *

* Chanson de Raoul Vaneigem mise en musique par Francis Lemonnier

 

" Insupportable est le regret du passé. Le souvenir remet en branle le temps qui tue." **

... Il n'empêche que le souvenir de ma découverte de la flamboyante et vitale pensée de Raoul Vaneigem reste et restera une révélation bien vivante, sans cesse renouvelée, toujours d'actualité, faisant fi du temps qui tue !

**  in " Entre le deuil du monde et la joie de vivre"  (Verticales 2008)

                                                                ________________________________________________________

 

Pour se faire plaisir et retrouver ce chantre de la Vie; rechercher dans " Toutes les archives" puis " Tous les tags" ... Vaneigem.

                                                           

 et pour se retrouver dans tous ces carrés, se rendre dans la catégorie " Récapitulatifs " rubrique " carrés intimes".

                                                                ________________________________________________________

 

 

 

 

 

Posté par B_Domange à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2017

Prétentieux !

figure géométrique 04 Prétention

Figure géométrique n°4 ( oct.2010)

Huile sur bois (61 x 46 cm)

- « Anses de panier » à 5 centres, sur 7 axes différents.

                                                                         ____________________________________________